• Bennis Amine

Analyse de marché des indicateurs clés S2 au 31/12/2020

Notre analyse des indicateurs clés Solvabilité 2 est basée sur les SFCR au 31/12/2020. Elle s'appuie sur l'analyse de 200 rapports publics d’organismes solos (117 entreprises d'assurance, 65 Mutuelles et 18 Instituts de Prévoyance).

Il s'agit de la deuxième édition (la première édition est par ici)


Le contexte


Notre étude porte sur l’évolution des principaux chiffres clés 2020 (évolution des ratios SCR, MCR, taille de bilan, Fonds propres et répartition des modules de risques détaillés selon le type d'organisme), en comparaison des données déjà étudiées à fin 2019.


I - 2020, une année de crise sanitaire avec des impacts hétérogènes selon les secteurs d'activités


Les effets de la crise sur les risques techniques sont variables selon les secteurs d'activités.


La collecte de l'assurance-vie et des assurances pertes pécuniaires diverses a subi une baisse alors que la plupart des activités non-vie a connu une croissance des primes. Nous avons notamment assisté à des remboursements d'une part des cotisations chez certains assureurs.


Les effets sur la sinistralité sont plus marqués avec une situation également hétérogène selon les secteurs.


Afin d'aider les TPE, PME, artisans et commerçants, les pouvoirs publics ont mis en place un fonds de solidarité. L'accès a depuis été élargi à 31 activités. Ce fonds s'élève à un montant total de 6 milliards d’euros. Le secteur de l’assurance y a participé à hauteur de 400 millions d’euros.


Le gouvernement a instauré une taxe dans la Loi de Financement de la Sécurité Sociale, dite « taxe Santé » à la charge des organismes de complémentaires santé pour participer au transfert de dépense vers la Sécurité Social.


II - Evolution des ratios de solvabilité entre 2019 et 2020


L’évolution du ratio de solvabilité (SCR) entre 2019 et 2020 est représentée dans le graphique suivant pour chaque type d'organisme ainsi qu’au total.





Même si en moyenne les ratios de solvabilité sont en baisses, les évolutions des ratios de solvabilité sont variées selon les secteurs d'activités.


Ils restent à des niveaux suffisants pour continuer à couvrir les exigences en capital.


Les principales mesures de pilotage des organismes ont été :

  • La poursuite d’adaptation au contexte de taux bas pour les assureurs vie avec des programmes de transformation de la production et des encours (recherche d'augmentation des unités de compte, réduction de la disponibilité de l’épargne en proposant de nouvelles garanties, taux garantis bruts) ; des transferts liés à la loi PACTE et des transformations digitales ;

  • La mise en place de mesures spécifiques de réduction des coûts pour les assureurs impactés négativement sur les branches dommages ;

  • La prise en compte de la participation pour provision aux bénéfices (PPB) dans les fonds propres des mutuelles depuis la publication du décret le 21 septembre 2020

  • Les demandes de mise en place de Fonds de Retraite Professionnel Supplémentaire (FRPS) ont continué


Il est à noter que, parmi le panel étudié, tous les organismes respectent les exigences réglementaires de couverture de leur solvabilité.


III - Evolution des ratios de solvabilité minimum (MCR) entre 2019 et 2020


L’évolution du ratio de solvabilité minimum (MCR) entre 2019 et 2020 est représentée dans le graphique suivant.





Globalement et par construction, l’évolution du MCR est mécaniquement proportionnelle à celle du ratio de couverture du SCR.


IV - Evolution entre 2019 et 2020

Les évolutions des ratios SCR et MCR s’expliquent par les effets combinés des évolutions des besoins en capitaux et des fonds propres entre 2019 et 2020.



Les besoins en capitaux (SCR et MCR) ont globalement augmenté.






Les bilans ont globalement augmenté en raison des différentes hausses observées, de collecte, des marchés financiers et des engagements.


V - Répartition des modules de risques 2020


Cette partie présente, selon les types d'organisme, la répartition des modules de risques en fonction du BSCR (Basic Solvency Capital Requirement).


a. Total



Sans surprise, c'est le risque de marché qui est le plus impactant pour l’ensemble des organismes. Les risques de souscription sont plus importants en santé, qu’en non-vie ou en vie.

Les ajustements liés aux impôts différés et aux provisions techniques permettent une baisse de près de 21,6%.


b. Compagnies d'assurance




c. Instituts de prévoyance




d. Mutuelles



VI - Evolution de la répartition des modules de risques entre 2019 et 2020


Cette partie présente selon les types d'organisme, l’évolution des répartitions des modules de risques en fonction du capital de solvabilité de base.


a. Total



b. Compagnies d'assurance





c. Instituts de Prévoyance




d. Mutuelles




Perspectives 2021


La volatilité des indicateurs S2 continue d'être forte et reste un sujet important dans un contexte encore particulier. Pour autant, le niveau de couverture reste confortable en raison d'un pilotage minutieux des organismes selon leurs activités.


La directive européenne Solvabilité 2 fait aujourd’hui l’objet d’une révision. Après l’avis rendu par l'EIOPA en décembre 2020, c’est désormais à la Commission européenne d’élaborer un texte. Les évolutions réglementaires pourraient être particulièrement contraignantes, notamment sur les taux.











52 vues0 commentaire