Enquête « Activités & Risques »


Bienvenue sur la page d’analyse et de présentation des résultats de l'enquête « Activités & Risques » réalisée par le groupe de travail Cartographie des risques de l’Institut des Actuaires pour l’année 2021.

​Le groupe de travail a pour objectif de mettre en place au sein de l'Institut un processus régulier de production d'une cartographie des risques, il s’agit de sa deuxième édition.

Présentation de l'édition 2022

La seconde édition de ce sondage s’est opérée sur le mois de mai 2022.

L’objectif du sondage est de répondre à quelques questions permettant de :

  • Jauger des évolutions que les actuaires anticipent des paramètres situés au cœur de l’activité d’assurance (primes, sinistres et provisions) ;

  • D’en identifier les facteurs explicatifs et

  • D’identifier les facteurs de risque les plus déterminants, sur un horizon de 1 à 3 ans sur chaque activité d’assurance.

 

Pour cette seconde édition, le groupe de travail s’est donné plus spécifiquement comme objectifs de :

  • Repartir des feedbacks de la première édition afin de mettre à jour la liste des questions en se concentrant sur l’analyse des activités ;

  • Se concentrer sur les préoccupations de terrain des professionnels afin d’améliorer la qualité et la précision des questions posées.

 

Ces améliorations ont reposé sur une campagne d’interviews de professionnels dans le but de :

  • Simplifier la segmentation des activités (passage de 13 à 7 activités correspondant à la segmentation du marché) ;

  • Affiner les termes attachés aux activités (collecte/prime, rachat/sinistralité/fréquence et charge de sinistre, provisionnement) ;

  • Expliquer les évolutions en identifiant et proposant des facteurs explicatifs pour chaque activité et chaque évolution de prime, sinistre ou provision ;

  • Anticiper les risques en identifiant et proposant des facteurs de risque pouvant impacter chaque activité sur un horizon de 1 à 3 ans.

 

Nous sommes ainsi passé d’une approche plutôt top-down avec une analyse des risques sur l’ensemble des activités à une approche bottom-up avec une analyse des risques sur chaque activité afin d’être au plus proche des métiers.

Les résultats du sondage vous sont présentés sous forme de graphiques dynamiques, vous permettant de parcourir les graphiques pour disposer de plus d’information, vous pouvez également zoomer et dézoomer à l'aide d'un menu à droite. Ils ont été réalisés sous R permettant de bénéficier de la valeur ajoutée de la data science.

​L’interprétation des résultats est à prendre avec prudence compte tenu des limites de tout sondage fortement liées au nombre de ses réponses.


Merci aux 129 répondants pour votre participation ! Vous nous avez permis de répondre à l’ensemble de nos questions et nous apporter une grande richesse d’information.

Nous remercions également tout le travail d’équipe avec Samuel et Benoît de l’Institut des actuaires, l’ensemble des personnes interrogées ainsi que l’équipe de data scientist de Périclès Actuarial pour la mise en valeur des résultats.

Synthèse

I - Observations générales

  1. La collecte et la sinistralité estimées sont en croissance sur l’ensemble des activités et de façon plus consensuelle cette année.

  2. En termes de facteurs explicatifs, peu de facteurs sont dominants, sur toutes les activités confondues. Toutefois trois facteurs notables sont cités significativement comme expliquant les évolutions en assurances de biens, à savoir :  les actions de conquête, l’évolution de la tarification, et enfin, l’inflation des coûts (concernant la charge de sinistres anticipée).

  3. Concernant les risques potentiels à horizon 1 à 3 ans, des disparités sont nettes entre les assurances de personnes et les assurances de biens. 

   Toutefois les risques liés aux durcissements réglementaires et fiscaux sont une préoccupation citée en bonne place pour presque tous les types d’assurance.

 

II - Observations par activités

  1. Les branches d’assurance de personnes ont récolté, comme l’an dernier le plus de réponses (183) comparativement aux branches d’assurances de biens et responsabilité (95).

  2. De par un indice d’homogénéité assez rarement supérieur à 4, et souvent proche de 3, voire juste au-dessous de 3, les réponses quant aux paramètres (collecte/prime, sinistre, provision, fréquence de sinistres et charge de sinistres) apparaissent en grande majorité plus « consensuelles » que lors de la 1ère édition.

  3. Hausse sensible anticipée pour la collecte en assurance de personnes : santé et épargne (au-delà de 5%) et retraite (hausse voisine de 5%). Pour une sinistralité anticipée également en hausse dans ces 3 branches, voire même très significative en assurance santé.

  4. Les observations sont identiques pour les assurances de biens, avec des taux de croissance dans la fourchette 0 à 5% pour les 3 paramètres.

  5. Dans certaines catégories (ex : Particuliers, Professionnels, Prévoyance) les actions commerciales et tarifaires, expliquent ensemble la hausse anticipée de la collecte, contrairement par exemple à l’épargne où sont cités les facteurs externes, comme relativement dominant.

III - Observations par activités sur les facteurs de risque de 1 à 3 ans

L’objectif était de recueillir une cartographie des principaux facteurs de risques pouvant impacter les activités sur un horizon de 1 à 3 ans.

  1. Sans surprise les activités à fort taux de provisions techniques de long terme donnent les risques économiques et financiers comme risques principaux, mais en faisant mention aussi pour une part significative des répondants, des risques liés aux durcissements réglementaires et fiscaux.

  2. La santé, plus directement impactée par l’épidémie sanitaire, donne des poids au-delà des 70% de répondants, aux risques liés aux évolutions réglementaires et aux évolutions sociétales.

  3. Le changement climatique comme risque dominant (entre 50% et 70 % des répondants), n’est mentionné que pour les dommages aux biens.

La liste des branches étudiées est la suivante :

Assurances de personnes :

  • Assurance vie

  • Assurance retraite

  • Assurance santé

  • Assurance prévoyance, emprunteur, dépendance

Assurances de biens et de responsabilité :

  • Assurance automobile

  • Assurance particuliers (multirisques habitation, responsabilité civile)

  • Assurance professionnels (multirisques, agricoles, transport, crédit-caution)

Résultats

I - Evolution de la collecte/prime, sinistralité/rachat, fréquence et charge de sinistre/provisionnement

 

Quelles évolutions pour chaque branche d’activité attendez-vous d’ici fin 2021, en termes de :

  • Pour les branches d’épargne et de retraite : collecte, sinistralité et rachat, provisionnement

  • Pour les autres branches : prime, fréquence de sinistre et charge de sinistre.

La taille de la police est proportionnelle au nombre de réponse (le nombre ainsi que l'indice d'hétérogénéité de chaque branche sont indiqués en passant la souris sur le graphique).
Les flèches représentent les évolutions entre les réponses 2020 par rapport aux réponses 2021.

 

La collecte estimée est en croissance sur l’ensemble des activités et de façon plus consensuelle cette année (les flèches se dirigeant vers la gauche).

Les branches d’assurance de personnes ont récolté, comme l’an dernier le plus de réponses (183) comparativement aux branches d’assurances de biens et responsabilité (95).

Evolution 2021 de la collecte, sinistralité et provisionnement sur les activités épargne et retraite

Les analyses sur les activités d’épargne et retraite sont vues sous l’angle de la collecte, rachat (épargne), sinistre (retraite) et provisionnement.
On observe essentiellement une hausse de la collecte qui passe au-dessus des 5%, les rachats/sinistres et provisionnement sont sans changement.

Evolution 2021 des primes, fréquence de sinistre et charge de sinistre sur les activités assimilables à la non-vie (Santé, prévoyance, automobile, particuliers et professionnels)

Les analyses sur ces activités sont vues sous l’angle des primes, fréquence de sinistre et charge de sinistre.

Des évolutions toutes positives entre 2% et 7% et une relative homogénéité.

II - Analyse par activité des facteurs explicatifs et de risques

1. Epargne

a. Evolution de la collecte, des rachats et du provisionnement

Les évolutions de primes sont en croissance alors que les évolutions de rachats et provisionnement sont légèrement en décroissance. Les réponses sont plus homogènes (cf les flèches se dirigeant vers la gauche).

b. Facteurs explicatifs de la collecte en épargne

hm_collecte_epargne.png

Les évolutions positives de collecte s’expliquent par ordre de réponses :

  • Facteurs externes (contexte économique favorisant l'épargne) ;

  • Stratégie de développement (gain de part de marché, limitation volontaire de la collecte) ;

  • Evolution du mix produit pour des raisons règlementaires.

c. Facteurs explicatifs des rachats en épargne

hm_frequence_epargne.png

En premier lieu, les évolutions « sans changement » des rachats en épargne n’ont « aucune explication », et en second lieu, elles s’expliquent par des facteurs modérateurs, des stratégies de fidélisation.

d. Facteurs explicatifs du provisionnement en épargne

hm_charge_epargne.png
hm_charge_epargne.png

L’impact de la courbe des taux est le principal facteur explicatif d’une légère augmentation des provisions pour 2021.

e. Facteurs de risque pouvant impacter l’épargne sur un horizon de 1 à 3 ans 

risque_epargne.png

Les conditions macro-économiques et financières (inflation, politique monétaire, taux d'intérêt) sont les facteurs de risque les plus représentatifs.

2. Retraite

a. Evolution de la collecte, de la sinistralité et du provisionnement en retraite

Les évolutions de primes et de sinistres sont en croissance alors que les évolutions de provisionnement sont légèrement en décroissance.

Les réponses sont plus homogènes (cf les flèches se dirigeant vers la gauche).

b. Facteurs explicatifs de la collecte en retraite

hm_collecte_retraite.png

Les évolutions supérieures à 10% de collecte s’expliquent majoritairement par les incitations aux transferts (ex PER).

c. Facteurs explicatifs de la sinistralité en retraite

hm_frequence_retraite.png

En premier lieu, les évolutions « sans changement » de la sinistralité en retraite n’ont « aucune explication », et en second lieu, elles s’expliquent par des nouvelles possibilités réglementairement ou fiscalement offertes aux assurés (ex : sortie en capital, rachat anticipé).

d. Facteurs explicatifs du provisionnement en retraite

hm_charge_retraite.png

En premier lieu, les évolutions « sans changement » de la sinistralité en retraite n’ont « aucune explication », et en second lieu, elles s’expliquent par des nouvelles possibilités réglementairement ou fiscalement offertes aux assurés (ex : sortie en capital, rachat anticipé).

e. Facteurs de risque pouvant impacter la retraite sur un horizon de 1 à 3 ans 

risque_retraite.png

Les conditions macro-économiques et financières (inflation, politique monétaire, taux d'intérêt) sont les facteurs de risque les plus représentatifs.

3. Santé

a. Facteurs des primes et de la sinistalité en santé

Entre 2020 et 2021, les questions du sondage ont été modifiées.

Seules les évolutions de primes sont comparables entre 2020 et 2021.

En 2020, les questions portaient sur le provisionnement et les sinistres. En 2021, les portent sur les fréquences et les charges de sinistres. D’où l’absence de flèches.

Les évolutions de primes sont en croissance.

Les réponses sont plus homogènes (cf les flèches se dirigeant vers la gauche).

b. Facteurs explicatifs des primes en santé

hm_collecte_sante.png

Les évolutions positives de collecte s’expliquent essentiellement par les évolutions règlementaires défavorables.

c. Facteurs explicatifs de la fréquence de sinistre en santé

hm_frequence_sante.png

Les évolutions positives de fréquence de sinistres s’expliquent par ordre de réponses :

  • Une crise paralysant l’économie (Crise paralysant l'économie (sanitaire, environnementale, cybernétique) ;

  • Effet covid (facteur ajouté par les répondants) ;

  • Multiplication des arrêts de travail.

d. Facteurs explicatifs de la charge de sinistre en santé

hm_charge_sante.png

Les évolutions positives de charge de sinistres s’expliquent essentiellement par une dérive de la consommation d'assurance (fréquence ou coût-Ex : opportunisme des consommateurs d'assurance santé).

e. Facteurs de risque pouvant impacter la santé sur un horizon de 1 à 3 ans

risque_sante.png

Les évolution règlementaire (réforme fonction publique, réforme des retraites, grande sécu…) sont les facteurs de risque les plus représentatifs.

4. Prévoyance, emprunteur et dépendance

a. Evolution des primes et de la sinistralité en Prévoyance, emprunteur et dépendance

NB : Entre 2020 et 2021, les questions du sondage ont été modifiées.

Seules les évolutions de primes sont comparables entre 2020 et 2021.

En 2020, les questions portaient sur le provisionnement et les sinistres. En 2021, les portent sur les fréquences et les charges de sinistres. D’où l’absence de flèches.

Les évolutions de primes sont en croissance. Les réponses sont plus homogènes (cf les flèches se dirigeant vers la gauche).

Les charges et fréquences de sinistres sont en croissance positive.

b. Facteurs explicatifs des primes en Prévoyance, emprunteur et dépendance

hm_collecte_prevoyance.png

Stratégie de développement (gain de part de marché…) est le principal facteur explicatif d’une augmentation des primes pour 2021.

c. Facteurs explicatifs de la fréquence de sinistre en Prévoyance, emprunteur et dépendance

hm_frequence_prevoyance.png

En premier lieu, les évolutions « sans changement » des fréquences de sinistre en prévoyance, emprunteur et dépendance n’ont « aucune explication », et en second lieu, elles s’expliquent par d’autres facteurs comme :

  • Crise paralysant l’économie (sanitaire, environnementale, cybernétique),

  • Dérive des décès,

  • Qualité du portefeuille.

d. Facteurs explicatifs de la charge de sinistre en Prévoyance, emprunteur et dépendance

hm_charge_prevoyance.png

En premier lieu, les évolutions « sans changement » des charges de sinistre en prévoyance, emprunteur et dépendance n’ont « aucune explication », et en second lieu, elles s’expliquent par d’autres facteurs comme une dérive des arrêts de travail.

e. Facteurs de risque pouvant impacter la Prévoyance, l’emprunteur et la dépendance sur un horizon de 1 à 3 ans

risque_prevoyance.png

Les évolutions règlementaires (réforme fonction publique, dépendance, réforme des retraites, suppression des questionnaires médicaux, grande sécu…) sont les facteurs de risque les plus représentatifs.

5. Automobile

a. Evolution des primes et de la sinistralité en automobile

NB : Entre 2020 et 2021, les questions du sondage ont été modifiées.

Seules les évolutions de primes sont comparables entre 2020 et 2021.

En 2020, les questions portaient sur le provisionnement et les sinistres. En 2021, les portent sur les fréquences et les charges de sinistres. D’où l’absence de flèches.

Les évolutions de primes sont en croissance. Les réponses sont plus homogènes (cf les flèches se dirigeant vers la gauche).

Les charges et fréquences de sinistres sont en croissance.

b. Facteurs explicatifs des primes en automobile

hm_collecte_auto.png

L’évolution de la tarification est le principal facteur explicatif d’une légère augmentation des primes pour 2021.

c. Facteurs explicatifs de la fréquence de sinistre en automobile

hm_frequence_auto.png

L’effet Covid est le principal facteur explicatif des évolutions de fréquences de sinistres en 2021.

d. Facteurs explicatifs de la charge de sinistre en automobile

hm_charge_auto.png

L’inflation (dont la dérive des coûts de réparation) est le principal facteur explicatif des croissance de charge de sinistres en 2021.

e. Facteurs de risque pouvant impacter l'automobile sur un horizon de 1 à 3 ans

risque_auto.png

Les facteurs de risques sont par ordre de réponses :

  • Evolution du marché avec une baisse massive des achats de véhicules neufs et des véhicules d’occasion ;

  • Capacité à maintenir les équilibres techniques (S/P) ;

  • Evolution de la qualité du portefeuille (comportement des assurés, vieillissement de sa population, renouvellement).

6. Assurance des particuliers

a. Evolution des primes et de la sinistralité en assurance des particuliers

NB : Entre 2020 et 2021, les questions du sondage ont été modifiées.

Seules les évolutions de primes sont comparables entre 2020 et 2021.

En 2020, les questions portaient sur le provisionnement et les sinistres. En 2021, les portent sur les fréquences et les charges de sinistres. D’où l’absence de flèches.

Les évolutions de primes sont en croissance. Les réponses sont plus homogènes (cf les flèches se dirigeant vers la gauche).

Les charges et fréquences de sinistres sont en croissance positive.

b. Facteurs explicatifs des primes en assurance des particuliers

hm_collecte_particuliers.png

L’évolution de la tarification est le principal facteur explicatif d’une croissance des primes pour 2021.

Elle s’explique par des cumuls des sinistres (cat nat) sur les fréquences de sinistre et l’inflation (dont dérive des coûts de construction) sur les charges de sinistre (cf plus bas).

c. Facteurs explicatifs de la fréquence de sinistre en assurance des particuliers

hm_frequence_particuliers.png

Le cumul des sinistres (Cat nat) est le principal facteur explicatif d’une croissance des fréquences de sinistres pour 2021.

d. Facteurs explicatifs de la charge de sinistre en assurance des particuliers

hm_charge_particuliers.png

L'inflation (dont dérive des coûts de construction) et l’impact du coût des matières premières sont les principaux facteurs explicatifs d’une croissance des charges de sinistres pour 2021.

e. Facteurs de risque pouvant impacter l'assurance des particuliers sur un horizon de 1 à 3 ans

risque_particuliers.png

Le changement climatique est le facteur de risque le plus impactant pour l’assurance des particuliers sur un horizon de 1 à 3 ans.

7. Assurance des professionnels

a. Evolution des primes et de la sinistralité en assurance des professionnels

NB : Entre 2020 et 2021, les questions du sondage ont été modifiées.

Seules les évolutions de primes sont comparables entre 2020 et 2021.

En 2020, les questions portaient sur le provisionnement et les sinistres. En 2021, les portent sur les fréquences et les charges de sinistres. D’où l’absence de flèches.

Les évolutions de primes sont en croissance. Les réponses sont très homogènes (cf les flèches se dirigeant vers la gauche).

Les fréquences et charges de sinistres sont sans changement pour 2021.

b. Facteurs explicatifs des primes en assurance des professionnels

hm_collecte_pro.png

L’évolution de la tarification est le principal facteur explicatif d’une croissance des primes pour 2021.

 

Elle s’explique par l’inflation (dont dérive des coûts) sur les charges de sinistre (cf plus bas).

c. Facteurs explicatifs de la fréquence de sinistre en assurance des professionnels

hm_frequence_pro.png

La qualité du portefeuille est un facteur explicatif mais il faut souligner l’absence d’explication.

d. Facteurs explicatifs de la charge de sinistre en assurance des professionnels

hm_charge_pro.png

L’inflation (dont dérive des coûts) est le principal facteur explicatif d’une croissance des charges de sinistres pour 2021.

e. Facteurs de risque pouvant impacter l'assurance des professionnels sur un horizon de 1 à 3 ans

risque_professionnels.png

Les impacts du changement climatique et les évolutions de la qualité du portefeuille sont les facteurs les plus impactants pour l’assurance des professionnels sur un horizon de 1 à 3 ans.

Annexes – Résultats complets